Finlande - Helsinki - Carnet de route

Aller au contenu

Menu principal :

 
 

HELSINKI

MES PHOTOS SONT LIBRES POUR UN USAGE PRIVE, AVEC INTERDICTION DE MODIFIER LE COPYRIGHT

 
 
 

Un beau jour de juin, nous avons décidé de visiter la capitale finlandaise Helsinki. Départ de Genève vers Munich , petite escale, et nous voila partis vers cette Finlande qui titillait notre imaginaire. A l'arrivée à l'aéroport de vantaa, aucune formalité douanière, suite au miracle de Schengen. Ne parlant ni le svensk, ni le suomi, ni le same, nous avions l'unique possibilité de parler Anglais. Sans soucis pour le change, autre miracle de l'Europe, nous avions des euros. Un bus navette nous as emmené  pour quelques euros ( un taxi nous aurait couté dix fois plus cher ) vers la gare centrale en plein centre ville. Reconnaissable à ses colosses porteurs de globes à l'entrée principale, on ne pouvait en aucun cas se tromper.

Avisés par les conseils d'internautes, nous avons acheté la Helsinki card pour trois jours . Elle donne droit à  l'utilisation gratuite et illimitée durant sa validité des bus, des trams , des métros et donne accès aux musées et à certains tours de bateau.

Voulant ressortir de la gare , nous ne retrouvions plus nos colosses. Il fallait le savoir, cette gare avait 4 ou 5 entrées. Arrivés à notre hotel " le Scandic continental ", nous avons apprécié le confort et l'espace de notre chambre. Si vous n'avez pas de carte de crédit, attendez vous à des réactions de méfiance, même si vous payez rubis sur ongle et à l'avance la totalité de votre séjour.

Les bagages déposés, les formalités remplies, les cartes magnétiques de la chambre en poche, nous sommes retournés au centre ville. Le temps était mitigé, nuageux, avec quelques éclaircies. Une visite au port, proche de l'hôtel d'un couple Suisse que nous avions rencontrés lors du transfert en ville et nous voila arpentant à quatre les rues et ruelles sympathiques de la ville. Parcs et statues ne manquent pas dans cette ville verte et agréable.

Après quelques hésitations, nous avons choisis de manger local et de découvrir les spécialités du pays. Notre choix s'est porté sur le restaurant " Saaga " qui proposait des menus lapons à base de rennes et d'élan. Les vins sont assez chers et les horaires pour manger le soir assez courts. Nous avons découverts à la fin de notre séjour qu'il fallait manger entre 11 et 15 heures, pour bénéficier de menus à tarifs réduits, ( lounass ? ).
En plein repas et à notre grand étonnement nous entendions lors de la levée des verres le mot Kipiss ( Non, vous n'y êtes pas , il y a des toilettes pour cela ). Kipiss veut dire santé en finlandais. Pour la détente, n'hésitez pas à vous offrir des Geishas ( pas celle à laquelle vous pensez ), je veux parler des chocolats finlandais.

Une autre astuce pour manger bon marché , consiste si vous n'êtes pas compliqués à aller au port, à la place du marché et à prendre des assiettes de saumon( tranche gargantuesque ), ou de calamars.... avec pomme de terre et légumes, pour la somme modique de 8 à 10 euros le plat. Vous trouverez bien une petite place sur ces bans de cantine. Choisissez un endroit couvert, car les goélands piquent parfois en rase-motte sur vos assiettes, quand ils ne vous gratifient pas l'épaule d'un petit souvenir.

 
Il ne faut surtout pas rater le plus vieux café de la ville " le Kappeli " place de l'esplanade, qui fonctionne comme une salle de lecture, vous dégusterez un bon gâteau et une tasse de café entourés d'étagères pleines de livres ( en finlandais ). Modernité oblige, vous pouvez accéder au wifi pour lire vos mails ou poster vos images souvenirs. L'ambiance chaleureuse vaut la peine d'y prendre un verre ou d'y manger un petit repas.

Nous avons également profité du tour de ville gratuit ( inclus dans la carte ) commenté en plusieurs langues dont le Français qui nous as permis de localiser la plupart des monuments importants pour les revoir à tête reposée. Entre autre l'église Temppeliankio creusée dans le rocher , la cathédrale d'helsinki, le musée du grand musicien Sybellius, le stade olympique, le musée national Kansalimuseo, le parlement et le théatre national.

Cerise sur le gâteau, un déplacement en bateau vers l'ile de suomenlinna ( sveaborg en suedois )était inclus dans notre carte. Nous avons planifié notre départ en fonction d'une visite commentée en anglais.

C'est ainsi que nous avons découvert la fierté et le nationalisme finlandais au travers du discours enflammé de notre guide. Cette brillante oratrice , nous as convaincu que malgré l'appétit féroce des ogres soviétique et suédois, ce petit pays a su préserver sa personnalité et son indépendance.

Suomenlinna est une ancienne forteresse maritime du 18 ème siècle, devenu un petit havre de paix avec plusieurs musées, son parc naturel, son sous marin que l'on peut visiter, ses canons ses tunnels souterrains, ses cafés....Ce petit havre de tranquillité nécessite plusieurs heures de présence.

Il faut dire que la ville d Helsinki possède tellement de musées qu'il est quasiment impossible de les visiter en totalité. Nous retiendrons l'image d'une ville paisible, de gens accueillants et d'une grande gentillesse. Nous n'avions pas l'impression d'être des touristes vaches à lait. Nous n'avons malheureusement pas pu question de temps visiter la ville de porvoo, qui semble avoir gardé la nostalgie de ces maisons en bois si typiques dans les pays nordiques.



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La passion des voyages
Retourner au contenu | Retourner au menu